Non seulement je suis vraiment crevée, mais en plus je ressens cette envie urgente d’écrire à Lucie. Ça tambourine à l’intérieur ; je crois que c’est la Petite qui tambourine. Il n’y pourtant rien de particulier. J’ai rendu service à un ami ce matin puis il est resté manger avec moi et les enfants. Mais à un moment, c’était avant d’aller chercher les loulous, j’étais tellement crevée que je me suis endormie sur le canapé alors que mon ami était là… Je me suis réveillée à cause du téléphone.

Je suis toujours autant épuisée, mais je me sens en même temps stressée. Mes jambes n’arrêtent pas de bouger sous la chaise. Et j’ai vraiment envie, besoin, d’écrire à Lucie. Ou de laisser la Petite lui écrire plutôt.

Puis me coucher. Dormir. Faire partir ce sentiment de stress intérieur sous la couverture pondérée.

Ça tambourine à l’intérieur
Étiqueté avec :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *