Ça fait deux heures que j’attends à la fenêtre, que j’attends sa venue en lisant un livre, mais elle n’est pas venue. Je lui ai envoyé un texto, mais pas de réponse. Bientôt je vais devoir aller chercher les loulous… Je suis triste. Triste du fait qu’elle ne soit pas venue, triste de ne pas l’avoir serrée dans mes bras, triste de ne pas être allée marcher avec elle. Je bois un thé, ça me ramène à elle, elle et ses thés. Elle, ma jolie.

J’ai vu Lucie ce matin. Je pleurais beaucoup. On a continué la frise chronologique de ma vie, c’était douloureux. Après, je ne sais plus. On a arrêté la frise, mais pour parler de quoi ? Mystère. Quand je suis revenue à moi, j’avais fait des courses à Lidl.

Je devrais prendre rdv chez un dentiste, mais je n’ai pas la force, pas l’envie. Je devrais prendre plus soin de moi, mais c’est pareil, j’ai tellement de mal.

Je lis un très bon livre, La fille du troisième de Danièle Saint-Bois, mais il ne se laisse pas lire d’un trait. Ma lecture est saccadée, difficile, et il m’est nécessaire de faire des pauses. Je l’avais commencé il y a longtemps, lors de la réception du livre à sa sortie, mais je n’ai pas su continuer suite à une scène de violence inouïe. Aujourd’hui, ça va, aujourd’hui, je peux.

J’aurais voulu un texto. Juste un texto, ma jolie.

Elle n’est pas venue
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *