J’étais épuisée déjà en arrivant et j’ai beaucoup pleuré. Nous avons surtout parlé de ma santé, de la date anniversaire de décès de mon tout-petit qui approche à grands pas et des injustices diverses et variées dans ma vie. J’ai du mal à me rappeler de la séance mis à part le fait que je pleurais vraiment beaucoup. Vers la fin, elle m’a proposé qu’on se tienne la main, ça m’a fait du bien, puis elle a dit quelque chose qui m’a fait éclater de rire, ça aussi, ça m’a fait du bien. Nous n’avons pas continué la frise aujourd’hui, je ne le sentais pas du tout et elle l’a entendu.

Après la séance, je suis allée faire des mini-courses. Pas tant parce qu’il y avait besoin de quelque chose que pour dissimuler le fait que j’avais pleuré. Je ne sais même plus ce que j’ai acheté. Une fois à la maison, j’ai réchauffé le riz de la veille et fait un steak haché pour chacun, puis je suis allée me coucher. J’ai du dormir une heure et demie ou deux heures.

En fin d’après-midi, je suis ressorti, cette fois-ci pour aller à Action. J’ai trouvé quelques ustensiles pour la cuisine, du shampoing, etc et ça m’a fait du bien. Maintenant, je fais une confiture fraise-orange. Ça sent bon dans toute la maison. Je pense que je vais offrir un pot ou deux. A Margaux et à mon assistante sociale. J’aime offrir ce genre de choses, faites main. C’est tellement plus agréable que d’acheter quelque chose.

Entretien avec Lucie
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *