J’ai failli ne pas me réveiller et j’étais encore une fois pas terrible en emmenant les enfants au collège. Et pourtant je n’avais pas pris les gouttes hier soir. En rentrant, je me suis rendormie comme une masse sous la couverture pondérée sur le canapé dans mon bureau avec Biscuit qui me tenait compagnie à mes pieds. Je suis un vrai zombie.

Là, j’essaie de me réveiller et de faire quelque chose, peu importe, juste faire quelque chose. J’ai plein de pommes anti-gaspi dans la cuisine, ce serait bien si j’en faisais une compote. Des crevettes aussi. Ce serait bien si je faisais une soupe aux crevettes et au vin blanc. Puis ce serait bien si j’étendais le linge et si je pouvais mettre la vaisselle dans la machine. Et j’aimerais vraiment lire, écrire et faire des trucs créatifs. Mais ça fait beaucoup trop pour moi, tout ça, et je n’arrive pas à me focaliser sur une chose en particulier à la fois. Je n’arrive pas.

J’ai hâte d’être demain, de revoir Lucie. Peur en même temps parce que j’ai le sentiment que je dois aller bien, ou du moins mieux, et que nous allons bientôt réduire la fréquence de nos séances. Ça me fait vraiment flipper. Et une partie de moi est en colère aussi à cause de ça. Je crois que c’est la Colère qui est en colère justement. Une partie auto-destructrice qui s’en prend à moi et au corps pour nous faire mal. Pour nous punir.

Besoin de voir Lucie. Besoin, besoin, besoin. Mais quelqu’un à l’intérieur a envie de lui crier dessus. Le Monstre probablement. En même temps, la Petite a envie de se mettre en boule dans son bureau et d’y rester.

Épuisée. Toujours et encore.
Étiqueté avec :                                            

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *