Je venais de “partir” dans le sommeil quand la puce est venue me réveiller parce qu’elle avait mal à la tête et n’arrivait pas à dormir. Je répondais complètement à côté à ses sollicitations, j’avais du mal à trouver les mots adéquats et tout ce que j’arrivais à dire, c’était “c’est pas grave”. Pour finir, quand elle a commencé à sortir de la chambre, j’ai un peu plus retrouvé mes esprits et j’ai pu lui dire de prendre un efferalgan et une douche pour tenter d’apaiser ses maux de tête et s’apaiser avant le sommeil.

Du coup, c’est à mon tour d’être réveillée et de ne pas retrouver le sommeil…

Cela étant, je suis heureuse du fait que notre relation de confiance lui permet de venir me voir quand elle a mal ou besoin de moi pour autre chose. Avec le grand, ce n’est pas pareil. Déjà parce que nous n’avons jamais eu le même genre de relation “complice”, d’autre part parce qu’il est en plein dans l’adolescence et qu’il y a rejet de tous les adultes qui n’y comprennent rien à son avis. Du coup, il a moins tendance à venir me voir. En plus, les rares fois où il tente de m’expliquer ses maux, c’est pour échapper au collège et du coup j’ai du mal à le prendre au sérieux parce que je ne sais pas s’il exagère ou pas. C’est compliqué.

Je venais de m’endormir
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *