Je suis complètement lessivée. Et pile au moment où j’écris ça, je me fais solliciter sur fb. Je veux juste aller me recoucher et ne plus me lever… Je vaque entre le bureau et le canapé avec ma couverture douillette, je n’arrive à rien faire, je n’arrive même pas à penser. J’aurais dû voir Lucie aujourd’hui, mais elle est en vacances, donc c’est le vide total. Je ne la verrai pas vendredi non plus. Je la verrai dans une semaine. C’est long, une semaine, très long. Et je n’ai toujours pas digéré le fait qu’elle a pris la décision de repasser à une fois par semaine la semaine après ses vacances. Pas digéré du tout. Comment je vais faire, moi, avec qu’une séance par semaine ? J’ai besoin de mes deux séances. Besoin, besoin, besoin. Ça martèle à l’intérieur. Je ne lui fais plus confiance, j’ai mal et j’ai envie de m’accroupir par terre. Me mettre en boule.

Demain, j’ai l’hôpital de jour et ma psychiatre. Je sais que je suis en colère contre certaines dans l’hôpital de jour, mais je n’arrive même pas à ressentir la colère. Je n’y ai pas accès. Pour l’instant, je survis bien plus que je ne vis. C’est compliqué. Et je suis tellement fatiguée…

Plus de force
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *