Le discours du président hier soir a fait chuter un peu l’angoisse. Savoir qu’il n’y a pas de reconfinement, du moins pas encore, savoir que je ne vis pas dans une ville où il y a le couvre feu, savoir que les magasins restent ouverts. J’ai réussi à dormir sans faire de cauchemar, en ne me réveillant qu’une seule fois. Mais je suis quand même toujours angoissée. J’ai les jambes qui bougent tout seules sous le bureau, je bugue sur des gifs sur Twitter et Facebook, je suis tendue et j’ai envie de dormir. J’ai envie d’écrire à Lucie aussi. De la voir. Mais j’essaie de me retenir. J’ai un rendez-vous avec elle demain. Je peux bien tenir jusque là ?

Aujourd’hui, je dois emmener la puce chez un spécialiste de la douleur pour ses douleurs chroniques. Ça aussi, ça me fait angoisser. J’ai tellement envie et besoin de savoir que ses douleurs sont prises en charge, en même temps que j’ai vraiment peur d’apprendre quelque chose d’horrible. Genre qu’elle a le cancer et va mourir. Ou qu’il n’y a rien à faire pour la soulager. Ou… Bref, je flippe.

Toujours angoissée
Étiqueté avec :                                

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *