J’ai vu mon assistante sociale ce matin, ça m’a fait du bien. Nous nous sommes installées à l’extérieur, sur la terrasse, pour profiter de l’été indien autour d’une tasse de thé. Des échanges très riches, comme toujours avec elle.

Vers midi, je suis partie chercher les loulous et on s’est arrêté à McDo parce que je n’avais pas la force de faire à manger. Ils n’étaient pas contre, évidemment. Le reste de l’après-midi est flou. J’ai écrit à Lucie, qui m’a répondu, ça m’a fait du bien aussi, puis j’ai emmené la puce chez l’ophtalmo. J’ai dormi aussi. J’ai pris la couverture pondérée, je me suis emmitouflée dedans et le sommeil m’a emportée. Je suis toujours lessivée.

D’autres parties traînent à proximité à l’intérieur. La Petite et la Colère ainsi que d’autres que je n’arrive pas à identifier. Elles sont à l’affût, je ne sais pas pourquoi. Je sais seulement que ça m’épuise. Pas elles en tant que telles, mais le contrôle excessif que je maintiens malgré moi pour paraître “normale”. Je voudrais juste faire tomber tous les masques.

Toujours lessivée
Étiqueté avec :                        

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *