Je suis toujours très fatiguée et pourtant j’ai dormi jusqu’à 10h30 ce matin. J’imagine que je ne récupère pas comme je devrais avec mes apnées du sommeil. Du coup, je suis raplapla tout le temps. J’ai essayé de travailler sur ma thèse, sans succès. J’ai plus effacé qu’écrit… Je ne sais pas ce que j’ai fait aujourd’hui, hormis une toute petite marche d’un seul kilomètre et le repas du soir (des restes). J’ai fait une sieste aussi. Mais à part ça, rien.

Je commence à avoir un peu peur de mon nouveau travail. De ne pas être à la hauteur, de ne pas réussir à travailler à cause de ma fatigue, de stresser au lieu de prendre soin de moi. Normalement je commence mi-janvier, c’est-à-dire aux alentours de la date de décès de notre petit troisième. Une période habituellement très difficile.

J’ai encore rêvé de Lucie cette nuit. Et de l’hôpital de jour. J’ai rêvé que je n’y allais pas sans le dire à qui que ce soit.

C’est pénible d’être aussi épuisée tout le temps. J’espère vraiment que je vais réussir à aller mieux avec un appareil la nuit et une perte de poids, mais ce n’est pas gagné de perdre du poids en période de fêtes. Il y a des tentations dans les moindres recoins. J’espère que le pneumologue va rappeler rapidement après les fêtes pour faire le point et me proposer un appareil. C’est horrible de dormir aussi mal. De ne pas réussir à faire quoi que ce soit.

On est déjà samedi. Je ne sais pas ce que j’ai fait hier. Rien, je crois. Je deviens une experte à ne rien faire. J’ai mal à une dent, c’est pénible, ça aussi. J’ai eu un rendez-vous avec un dentiste spécialisé dans les traumas / les phobies, mais c’est seulement au mois de février. Je n’ai pas envie d’avoir mal tout le temps pendant un mois et demi, mais apparemment je n’ai qu’à prendre mon mal en patience et prendre des doliprane.

Toujours très fatiguée
Étiqueté avec :                            

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *