J’ai vu Lucie ce matin. J’ai l’impression d’avoir pas mal dissocié. L’angoisse était palpable, peu importe le sujet dont nous échangions. Nous avons parlé du rendez-vous médical de mon grand vendredi, de ma rencontre avec Margaux samedi et après nous avons repris la frise chronologique de ma vie. Le temps a filé à toute vitesse. J’avais l’impression que ça faisait à peine vingt minutes quand l’heure était presque finie.

Après l’entretien, je suis sortie fumer une clope, puis je suis remontée pour mon rendez-vous avec l’assistante sociale. Ça s’est bien passé avec l’assistante sociale et elle est en train de voir pour m’aider. Elle me rappellera certainement demain ou après-demain, puis en fonction de ce qu’elle aura trouvé pour moi elle me donnera probablement un nouveau rendez-vous rapidement.

Sinon je viens de faire mon inscription administrative à la fac pour finir mon doctorat (si possible). Il faut encore que je leur envoie des papiers, une photo, etc. mais le paiement a été fait (en trois fois heureusement !) et je n’ai plus à avoir peur de rater la date limite pour cette formalité.

J’aimerais bien travailler sur ma thèse, mais je suis un peu trop angoissée pour ça. Mes jambes bougent tout seules sous le bureau et je n’arrive pas à me concentrer, puis je suis fatiguée malgré une bonne nuit de sommeil. Dans une heure et demi, il faut encore que j’aille chercher les loulous, puis ce sera quasiment l’heure de faire à manger. Je me tâte à aller me recoucher sous la couverture pondérée, mais j’ai peur de ne pas me réveiller à l’heure pour chercher les enfants.

Bref. Pas facile.

Toujours un peu angoissée
Étiqueté avec :                            

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *